La fleur de bleuet, pour des infusions santé !

Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur la fleur de bleuet !

Aujourd’hui, petit tour d’horizon d’une plante autant visuelle qu’utile, le bleuet !

 Une plante, plusieurs espèces : 

Le bleuet, du genre Centaurea (signifiant médicinale dont on ne connait pas bien les bienfaits, au moment de l’attribution du nom), fait partie de la famille des Asteraceae.

Coupe bleuet des champs

On distingue deux types de bleuet, le Bleuet des champs, et le Bleuet des montagnes.

Nous allons tout d’abord nous intéresser au Bleuet des champs, à savoir le Centaurea cyanus.

Le Bleuet des champs est souvent qualifié de mauvaise herbe, en raison de sa propension à pousser au milieu des différents champs de céréales.

De ce fait, nombre d’agriculteurs l’ont chassé, ce qui l’a poussé à voir son nombre et son développement grandement diminuer, jusqu’à devenir rare. Mais nous reviendrons sur ce passage dans la partie anecdotes !

La fleur de bleuet dispose d’un visuel très parlant. En effet, elle peut-être bleue, pourpre, rose ou même blanche ! Mais c’est dans sa forme que l’on remarque particulièrement le Bleuet, notamment grâce à ses bords ciliés, lui donnant l’aspect de grands et beaux yeux.  Et comme la nature est bien faite, ses bienfaits sont étroitement liés à la santé des yeux ! Cet aspect et ses bienfaits lui confèrent souvent le surnom de « casse-lunettes » (en accord avec ses bienfaits pour la lutte contre certaines maux comme les conjonctivites).

bleuet des champs

A cause de la chasse au bleuet (des champs), on ne retrouve plus de zones particulières pour son développement, et elle a su s’adapter à différents sols, ainsi, nous pouvons en retrouver à divers endroits, elle est qualifiée de « cosmopolite ».

 Nous retrouvons enfin le Centaurea montana, soit la fleur de Bleuet des montagnes.

Contrairement au Bleuet des champs, on retrouve donc le bleuet des montagnes, en montagne (pratique).

Mesurant généralement autour de 50cm à 60cm de haut, elle peut néanmoins variée en hauteur selon différents facteurs (ou le type de plante).

Comme son cousin le bleuet des champs, nous retrouvons le bleuet des montagnes principalement en Europe, et surtout, dans les Alpes.  Aujourd’hui, nous la retrouvons aussi en Amérique (du nord), ainsi qu’en Asie.

Bleuet des montagnes

Quel que soit son type, le bleuet voit sa période de floraison en tout début d’été, à savoir de mai jusqu’au mois de juillet.

 Les bienfaits du bleuet et ses infusions : 

Le bleuet a toujours été considéré comme une plante médicinale, néanmoins, ce que l’on sait de ses bienfaits à évoluer au fil du temps, et ses attributions peuvent variées selon les espèces (on considère donc que le bleuet des montagnes ne confère pas forcément les mêmes bienfaits que le bleuet des champs).

Au sens large, il a longtemps été attribué au bleuet des champs des bienfaits liés aux yeux, à savoir lutter contre la conjonctivite principalement, mais aussi contre les inflammations de la peau. Tandis que l’on attribue au bleuet des montagnes des bienfaits plutôt liés à la digestion. Néanmoins ces attributs peuvent variées selon les études, et les bienfaits s’entrecroisent souvent.

La seule information que l’on assure avoir en commun, est leur préparation, la plupart effectuée en infusion ! Chez Hina-Tea, elles sont rangées dans notre catégorie dédiée aux thés à la fleur de bleuet,  où sont présents différents thés comme notre « fleurs en fêtes », véritable cocktails de fleurs !

La découverte et la reconnaissance des bienfaits plus « actuels » sont étroitement liés à l’approfondissement et la recherche en médecine ayurvédique.

Bleuet fleur

De par sa composition forte en flavonoïdes, glycosides et d’indoles, nous attribuons à cette plante divers bienfaits liés aux soins contre le diabète notamment, mais aussi digestifs, ainsi que contre les maladies cardiovasculaires.

D’un point de vue purement scientifique, nous retrouvons sur wikipédia (partie usages médicinaux) une partie liée à ses caractéristiques anti-cancers. Ainsi, le bleuet possède un « indole », nommée la « montamine ». La montamine serait un élément luttant contre le cancer, notamment celui du côlon.

Hina-Tea n’étant pas diplômé en médecine (malgré nos efforts), nous ne nous aventurerons pas dans la véracité des traitements anti-cancers, et nous vous laissons le soin de vous procurer l’avis de médecins qualifiés et diplômés à ce sujet.

Quoiqu’il en soit, le bleuet a longtemps été utilisé et l’est toujours, pour ses bienfaits cités plus haut.

A titre informatif, le bleuet fait parties des baies ayant la plus forte concentration d’actifs antioxydants.

Même si elle n’est pas qualifiée de « super-aliment », le bleuet est une plante donc tout à fait exceptionnelle pour la santé, et est à consommer sans modération !

  

 Le bleuet et ses anecdotes : 

Première anecdote, la nature est bien faite !

Largement considérée comme mauvaise herbe dans le monde de l’agriculture, cette plante a subi plusieurs rebondissements. Tout d’abord, son aspect visuel joue en sa faveur, et son développement en jardin se répand de plus en plus.

Bleuet des montagnes visuelle

Le premier « rebondissement », fut simplement sa mise sous protection dans certaines zones géographiques. En France par exemple, elle est actuellement protégée en Moselle et ses alentours.

Elle est particulièrement protégée en Suisse, ainsi qu’en Belgique.

En France, le bleuet a trouvé un nouvel « allié survie » de par sa reconnaissance à plus grande échelle de ses bienfaits, mais aussi grâce aux produits chimique et au développement du marché bio, explications !

Comme nous l’avons écrit, le bleuet a longtemps été considéré comme mauvaise herbe dans le monde de l’agriculture (et l’est encore bien souvent), à cause de sa tendance à se développer dans différents champs de céréales.

Ainsi, nombre d’agriculteurs utilisant des produits chimiques en profitaient pour se débarrasser de cette plante. Avec l’essor du marché bio, et de la lutte contre les produits chimiques, le bleuet en est protégé, et paradoxalement, actuellement un champ contenant des bleuets, est donc signe d’un champ sans produits chimiques. Ainsi la « mauvaise herbe » (pour l’agriculture, au sens rendement) devient un signe de bonne santé biologique pour les exploitations.

 Autres anecdotes : 

-Le bleuet est le signe commémoratif de la première guerre mondiale, et est d’usage d’utiliser en mémoire des anciens combattants et des victimes de guerre. Sur le site du gouvernement, vous trouverez diverses explications à ce sujet, comme le fait que le bleuet était la seule plante résistant à l’enfer des tranchées, et aurait été alors remarqués par nos soldats : « Cette fleur était alors le témoignage de la vie qui continue au cœur du chaos. ».

-Les nouvelles recrues envoyées au front lors de la première guerre mondiale, étaient surnommés les « bleuets », dût à la couleur de leurs nouveaux uniformes.

-Certaines nuances de bleus, sont appelés les bleus « bleuets », en référence à cette plante.

-Cette plante est aussi utilisée en cuisine, principalement pour son aspect visuel, en décoration des plats.

-Le bleuet voit aussi ses études approfondies et plus poussées grâce à son utilisation accrue dans différents produits cosmétiques.